Fusion de systèmes d’information, retour d’expérience d’Action Logement

mars 28, 2017
Jean-Yves LIGNIER

Le 27 mars, le Club MOA a donné la parole à l’un de ses membres, Loïc LAVOUE, Directeur Transformation & Maîtrise d’ouvrage d’Action Logement Services.

En première partie, après avoir situé à grands traits les caractéristiques de cet organisme, Loïc LAVOUE en a retracé l’historique d'Action Logement. Il a ensuite développé le projet «Platine» : comment mettre en place très rapidement un système résultant de la fusion de 21 systèmes d'information. En conclusion il a exposé la stratégie retenue à l’égard de la DSI pour être en mesure de relever ce challenge

I – Présentation

Ce «Mouvement», qui a 74 ans, est plus connu sous son ancien nom de «1% Logement». Depuis le 1er janvier 2017, c’est une société de financement, qui collecte la PEEC (Participation des Employeurs à l’Effort de Construction).

Cette PEEC est une participation versée par les employeurs sous forme d'investissement direct en faveur du logement des salariés. Cette obligation de financement s'applique quelle que soit l'activité exercée ou la forme juridique de l'entreprise.

Sont redevables de la PEEC:

  • les employeurs d'au moins 20 salariés, tous établissements confondus
  • les employeurs agricoles, à partir de 50 salariés.

L'employeur soumis à l'obligation de participation doit consacrer au minimum une quote-part de 0,45% des rémunérations versées l'année N-1 sous la forme d'investissement en faveur de la construction de logements, à effectuer avant le 31 décembre de l'année N. Cet argent est redistribué aux salariés sous forme d’aides ou de prêts, l’objectif est d’aider les salariés à acquérir leur logement.

Action Logement gère également d’autres produits. Par exemple, des subventions pour aider les personnes en apprentissage à se loger, le cautionnement en cas de location, le financement de personnes morales (bailleurs) intervenant dans le logement social, le financement de l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) [L’ANRU est financé à 94% par Action Logement], etc.

Quelques chiffres:

  • Action Logement gère un budget de 4 milliards annuels
  • 25% du parc des logements sociaux appartient à Action Logement
  • Action Logement gère 1 million de logements
  • Action logement distribue 800 000 prêts par an
  • 18 000 collaborateurs

Enfin la gestion de cet organisme est confiée aux partenaires sociaux. Elle est paritaire et sous tutelle du ministère du logement.

2 – Bref Historique

En 1943, Albert Prouvost, Directeur de la Lainière de Roubaix, va créer avec les syndicats et les patrons du Nord, un système paritaire pour faciliter le logement de ses salariés. En 1953, confronté à la pénurie de logements, l’Etat rend obligatoire la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction (PEEC). Avec l’instauration du «1% Logement» obligatoire, toute entreprise peut construire des logements, participer au financement de programmes HLM, ou encore verser sa cotisation à un comité interprofessionnel du logement (CIL).

De 1972 à 1992, réduction progressive du taux de prélèvement de la PEEC de 1% à 0,45% de la masse salariale. Une fraction de 0,50% est affectée au budget du fond national de financement des aides personnelles au logement (FNAL). Les 0,05% restants contribuent à la baisse des charges des entreprises. La majorité des organismes collecteurs travaillent correctement, mais plusieurs scandales sont révélés dans la première moitié des années 2000.

En 2009, la Cour des comptes produit un rapport sur l’organisation de ce système. Les conséquences sont les suivantes :

  • Nouvelles règles de gouvernance et d’emploi des fonds, instaurées par la  Loi Boutin
  • Nouvelle organisation du réseau des CIL (qui passent de plus de 100 à 27.

Note : les 5 plus gros CIL réalisent 70% de la collecte des fonds.

En 2015, le Conseil d’Administration décide d’engager une réforme  en profondeur d’Action Logement afin de constituer un groupe national, inscrit dans l’économie sociale et solidaire. Le 9 avril 2015, les partenaires sociaux, en accord avec l’Etat, décident de fusionner les 21 CIL et créent « Action logement »

Le Groupe Action Logement, sous sa forme actuelle, existe donc officiellement depuis le 1er janvier 2017.

3 – Une fusion raisonnablement ambitieuse

Action Logement est contrôlé par l’ACPR. Ceci étant, Action Logement œuvre dans le domaine social et comme le souligne Loïc Lavoué, certaines aides n’ont pas vocation à être remboursées.

L’organisation mise en place repose sur 3 piliers:

  • L’offre
  • La production et les moyens
  • Le développement et les relations avec les territoires.
Organisation d'Action logement

Organisation d'Action logement

La mise en œuvre de cette fusion implique un calendrier complexe et imbriqué. Au plan du SI, Loïc Lavoué précise que si 2015 a été une année de bilan des 21 CIL, 2016 est l’année où on se pose la question : «Comment fait-on pour « fusionner 21 SI différents ?». Au printemps 2016 le projet Platine est lancé.

 

 

4 – Un programme de transformation mené en « Time-Boxing »

Le contexte est le suivant:

  • Une mosaïque de SI difficilement conciliables avec le maintien de la qualité de service actuelle
  • La présentation aux clients d’un «front-office» unifié
  • Une réponse aux besoins immédiats d’information opérationnelle des délégations régionales
  • La possibilité pour tout collaborateur en Délégation Régionale ou des CIL d’avoir une connaissance du ou des SI portant les informations.
Architecture simplifiée de la solution platine mise en place par Action logement

Architecture simplifiée de la solution platine

La solution retenue est le produit AGGREGO Server (Virtual Data base) de la société SEMSOFT.

Le principe est le suivant : récupérer quotidiennement l’ensemble des données issues des 21 SI des CIL et «mapper» ces données, c’est à-dire assembler dynamiquement les informations fragmentées dans les silos que sont ces 21 SI.

Le principe consiste à définir une ontologie (Modèle métier) sur laquelle les données issues de ces 21 SI sont projetées.

Les technologies utilisées sont issues du Big data et du Web sémantique.

Le volume interrogeable est de 200 téraoctets, la base comporte 20 millions de dossiers actifs, en moyenne le temps de réponse aux interrogations est de 30 ms (hors temps de transfert réseau).

Les requêtes adressées au système donnent une restitution de données en balayant l’ensemble des sources de données (environ 1000 sources). Les requêtes retournent un résultat avec un indice de probabilité. (Le moteur travaille en logique floue)

Le système mis en œuvre ne fait pas de gestion à ce stade ; l’application permettant uniquement de la consultation. L’ensemble des bases est rechargé tous les soirs.

La gestion proprement dite continue d’être exécutée par les 21 systèmes.

Toutefois, cet outil d’agrégation des données a été placé au centre des nouvelles procédures métier afin de tirer parti de cette visibilité sur l’ensemble des données existantes (par exemple pour les accueils qui disposent ainsi d’une vision 360 sur l’ensemble des produits et services dont une personne a pu bénéficier ou pour la constitution des tableaux de pilotage des activités).

Loïc Lavoué précise que ce projet a été mené «au pas de charge». Après une notification au prestataire le 19 septembre 2016 et une ouverture du service le 2 janvier 2017, la feuille de route du projet Platine s’étale sur 2017.

Janvier 2017, mise à disposition de:

  • La Fiche Client
  • La fiche entreprise
  • La fiche contact (Coordonnées des accueils de premier et second niveaux)
  • L’annuaire interne Action Logement Services

Avril - mai 2017 Mise à disposition de :

  • Bilan de services PEEC quantitatif agrégé
  • Bilan de services PEEC nominatif consolidé
  • Vision consolidée des demandes de logement

Mai - septembre 2017

  • Vision consolidée des offres de logement (Congés)
  • Statistiques du parc locatif
  • Tableau de bord du contrôle de gestion – Lot 1
  • Tableau de bord Gestion – recouvrement – contentieux

Second semestre 2017

  • Tableau de bord du contrôle de gestion – Lot 2
  • Suivi des engagements PM

Le rythme de production est élevé et s’appuie sur les principes des méthodes agiles avec la mise en production d’un élément toutes les deux semaines.

5 – Quel rôle pour la DSI ?

La DSI est soumise à une double contrainte car elle doit:

  1. Garantir la continuité des services existants… dans un contexte complexe, hérité de l’histoire et représentant souvent de grandes disparités technologiques.
  2. Garantir la sécurité des données et des traitements

…tout en devant être force de proposition pour les métiers et en organisant les activités innovantes.

Quatre grandes tendances de fond:

  1. Un SI de plus en plus stratégique
  2. Des évolutions technologiques toujours plus rapides et complexes
  3. Un marché IT proposant des services diversifiés et performants
  4. La performance économique au centre des préoccupations

Compte tenu des délais stratégiques de la fusion, Action Logement Services a décidé de mener le projet Platine en dehors de la DSI. Un budget spécifique lui a été alloué, l’exploitation a également été externalisée en prenant en compte les contraintes ACPR Loïc Lavoué indique que les relations entre la DSI et la Direction du projet Platine n’ont pas toujours été très simples. Ceci étant, cette phase est temporaire, et à terme le SI d’Action Logement Services sera refondu pour aboutir à un SI unique. Le transfert de connaissance a d’ailleurs déjà commencé. Il sera progressif, car il y a un «gap» culturel et technique à franchir par les équipes de la DSI.

La soirée s’est conclue par un échange riche et amical entre les participants.

Pour aller plus loin:


ACPR:  L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution - ACPR - est l’organe de supervision français de la banque et de l’assurance.

L’ACPR dispose à l’égard des personnes qu’elle contrôle:

  • d’un pouvoir de contrôle
  • de prendre des mesures de police administrative
  • d’un pouvoir de sanction.

Elle peut en outre porter à la connaissance du public toute information qu’elle estime nécessaire à l’accomplissement de ses missions. L’ACPR est adossée à la Banque de France. Son président est le gouverneur de la Banque de France.

Print Friendly, PDF & Email

No comments

You must be logged in to post a comment.