Innovation camp

janvier 05, 2017
Jean-Yves LIGNIER

Sujet majeur de la transformation des entreprises publiques ou privées à l'ère de la digitalisation du monde, il était naturel de consacrer une place toute particulière à l'innovation en organisant une journée d'étude.

Cette journée d'étude s'est déroulée le 2 décembre 2016 au sein de la Caserne de la garde républicaine (Quartier des Célestins). Elle a été précédée d'une soirée de préparation le 14 novembre 2016 à l'Aéroclub de France.

Le Club remercie le général de division Damien SRIEBIG, commandant de la garde républicaine, sans qui l'organisation de cette journée n'aurait pu être possible, ainsi que Séverine HERLIN (fondatrice de la société VIANEO) dont la maîtrise des questions liées aux processus d'innovation était indispensable à l'animation de la soirée de préparation et à la journée d'étude.


Illustration des concepts autours de l'innovation

L'innovation implique la maîtrise de plusieurs paramètres

Dans le contexte de globalisation où tout s’accélère, une entreprise qui se contenterait d’une position acquise n’a pas d’avenir. Dans ce contexte, par nature complexe et incertain, comment assurer la pérennité de l’entreprise ?
L’innovation constitue l’un des axes pour répondre à ce défi.

Ceci explique pourquoi l’innovation est aujourd’hui dans tous les esprits, dans tous les discours. Inclus dans les valeurs des entreprises, proclamées haut et fort par les dirigeants des grands groupes, le terme d’innovation apparait finalement comme «facile à prononcer, à annoncer» mais «pas facile à mettre en œuvre».

Ce paradoxe tient à la complexité intrinsèque de l’innovation. Il réside dans sa racine même: du latin in (dans) et novare (rendre nouveau, renouveler, refaire, restaurer, transformer, changer, innover), l’innovation est l’action d’innover, c’est-à-dire d’introduire quelque chose de nouveau en terme d’usage, de coutume, de croyance, de système scientifique…

Aujourd’hui, nombreuses sont les entreprises qui disent avoir un "service innovation". En réalité, pour la majorité d’entre elles, ce service est appelé Recherche et Développement et est par conséquent uniquement orienté sur les produits commercialisés par l'entreprise.

Selon une étude de la CCI Paris Ile De France, parue en 2015, la France est au :

  • 6ème rang mondial en matière de R&D (45 Md€ soit 2,26% du PIB)
  • 17ème place en matière d’Innovation.

On comprend ici l’amalgame qui est fait et finalement la position toute relative que prend l’innovation en France.

Pour rappel, selon le manuel d’Oslo, la définition de l’innovation est la mise en œuvre d’un Produit (Bien ou Service), d’un Procédé (nouveau ou sensiblement amélioré), d’une nouvelle méthode de commercialisation, ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l’entreprise, de l’organisation du travail ou les relations extérieures.

L’innovation est donc bien en réalité à tous les étages et dans tous les silos de l’entreprise.

Ce ne sont pas les gros qui mangent les petits mais les rapides qui mangent les lents" (Eberhard von Kuenheim - Président du Conseil d'Administration BMW).

Ainsi une entreprise, pour exister doit toujours aller de plus en plus rapidement. Les démarches d'innovation sont une des meilleures solutions. Reste à appréhender comment l’organisation exploite les idées de ses équipes, de ses collaborateurs pour faire avancer l’entreprise.

S’il s’agissait simplement d’inventer, de créer, le problème serait simple à résoudre. Mais pour l’entreprise, dont l’objet est de réaliser des bénéfices, plusieurs difficultés se rattachent à cette problématique de l’innovation. Il s’agit de créer un écosystème favorable (organisation, processus, moyens humains et financiers…) qui fasse émerger des innovations qui permettent à l’entreprise de gagner de la valeur (reconnaissance, marque…) de façon à renforcer sa position ou à gagner de nouveaux marchés.

Pour être totalement complet dans cette analyse, il faut également prendre en compte la possible destruction de valeur: l’innovation est susceptible de mettre en danger l’existant.

Enjeu clef de l’ère numérique, ce thème de l’innovation a été abordé en compagnie de Séverine HERLIN (fondatrice de la société VIANEO) lors de deux rencontres au sein du Club MOA.

  • Le 14 novembre 2016. Un diner-débat a permis de présenter les concepts fondamentaux, d’échanger afin de préparer la journée d’étude.
  • Le Vendredi 2 décembre 2016. L’ensemble de la journée a permis aux participants de réaliser des « travaux pratiques » à partir des projets qui avaient été retenus lors de la soirée de préparation.

Ces projets sont au nombre de trois :

  1. Rester innovant dans le passage à l'échelle (entre POC et industrialisation)
  2. Comment réconcilier la retraite avec les jeunes qui n'y croient plus mais qui doivent cotiser.
  3. Quelle place de la DSI dans les projets innovants.

Le compte-rendu complet est transmis aux membres du Club.

Print Friendly, PDF & Email

No comments

You must be logged in to post a comment.