Innovation Jugaad

février 07, 2015
Jean-Yves LIGNIER

Facteur de différenciation et de développement, l'innovation, a changé de statut. En dehors de certaines entreprises qui en vivent directement, l'innovation est longtemps resté comme un sujet d'intérêt et de curiosité. Aujourd'hui dans de nombreux domaines c'est désormais identifié comme un axe d'effort incontournable et, en France comme pour d'autres pays, l'innovation est même devenue une priorité nationale, faisant l'objet d'une série d'initiatives portées par le pouvoir politique. Ainsi le rapport sur la compétitivité de Louis Gallois, puis celui de Jean-Luc Beylat et Pierre Tambourin sur l'innovation ont été suivis par la commission Innovation 2030 présidée par Anne Lauvergeon. Ces réflexions pour structurer l'effort à produire et doper nos labs trouvent également un écho au niveau européen comme en témoigne par exemple un rapport récent de l'OCDE.

Le séminaire sur le thème de l'innovation organisé le 4 février 2015 par le Club n'avait pas pour objectif de relayer ce vaste mouvement, mais il s'y inscrit à sa manière, en se focalisant sur une approche : l'innovation Jugaad.

Illustration de l'innovation Jugaad avec une moto qui fait tourner une pompe à eau

Illustration de l'innovation Jugaad avec une moto qui fait tourner une pompe à eau

Pour aborder cette forme particulière d'innovation, le Club a choisi de s'appuyer sur le regard et les retours d'expérience d'Isabelle Raugel, consultante qui a eu l'occasion d’exercer ses talents au sein de nombreuses entreprises, en France et à l'étranger, et qui connait particulièrement bien l'Inde, pays d'où est originaire le terme "jugaad" que l'on traduit en français par "débrouillardise" ou encore "système D".

Pour illustrer son propos, Isabelle Raugel a évoqué de nombreux exemples qu'elle a collectés pendant son parcours de consultante : de l'ingéniosité et de l'imagination au service de l'efficacité. Évidemment Navi Radjou, conférencier et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet a été mentionné à plusieurs reprises.

Steve Moreau, a également apporté un témoignage apprécié. Réalisateur, acteur et auteur du film "Dos à la mer" il nous a exposé un retour d'expérience saisissant sur le déroulement de son projet. Certes l'écosystème du cinéma et de la production vidéo répond à des règles qui lui sont propres. Pour autant, de nombreux points dans la réalisation d'un tel projet peuvent faire l'objet d'une transposition dans bien d'autres contextes.

Pour aller plus loin...

 

Print Friendly, PDF & Email

No comments

You must be logged in to post a comment.