Innovation, transformation numérique et responsabilité sociale

janvier 17, 2017
Jean-Yves LIGNIER

Chers membres du Club, sympathisants et lecteurs,

A l'aube de la nouvelle année, il est de tradition d'échanger quelques voeux.

Aussi lors de notre soirée de rentrée, ce lundi 16 janvier 2017, je me suis d'autant plus volontiers livré à cet exercice que je suis très heureux de pouvoir partager ces moments d'amitié sincère.

Ainsi, avant de laisser la parole successivement à Isabelle DOAL (CNAF) pour un court exposé sur les points clefs des projets dans lesquels elle est impliquée au profit de la CNAF, puis à Sonia SCHARFMAN (groupe La Poste) pour l'exposé principal de notre dîner débat, j'ai pris le temps de présenter quelques voeux pour le Club.

Le club MOA vous souhaite une excellente année 2017Au nom du conseil d’administration (Michèle THONNET, Lionel PLOQUIN, Christophe PARACHINI, Philippe MONTAGNIER et moi-même), à tous nos membres actifs, à nos sympathisants, à ceux qui nous suivent sur Twitter et autres canaux sociaux, à tous et à toutes, nous vous souhaitons une très belle année 2017, remplie de moments bonheur.

Avant de formuler des voeux pour cette nouvelle année, un court regard dans le rétroviseur nous invite à reconnaître que la vie du Club a été particulièrement riche en 2016, avec en guise de conclusion (et d'ouverture pour 2017) une journée d'étude sur l'innovation que l'ensemble des participants a apprécié.

La densité de cette année 2016, nous la devons d'abord à nos membres actifs pour leur soutien et leur engagement au profit du Club: Ministère de la Défense (SGA), Ministère des finances (DGFiP), Ministère de la santé, Banque de France (DOSI), Groupe SMA (DOML).

Cette dynamique collective découle des suggestions thématiques et interventions de chacun qui permettent un enrichissement mutuel à l'occasion des échanges organisés lors de nos rencontres. Toute l'équipe du conseil d'administration espère que 2017 nous permettra de préserver voire d'amplifier les effets bénéfiques de nos rencontres et nous apportera, notamment grâce aux activités du Club, de nombreux succès dans les projets que nous menons.

Cette dynamique, nous la devons enfin à tous les intervenants que nous remercions chaleureusement car ils contribuent à rendre passionnantes nos soirées.

Je n'oublie pas ceux qui en assurent la préparation, c’est à dire le plus souvent des membres du conseil d'administration, remerciements auxquels nous sommes heureux d'associer Jean-Pierre HUIN, qui nous a apporté en 2016 une aide précieuse.

S’agissant du Club, je formulerai trois voeux :

  • Tout d’abord, que notre Club conserve son dynamisme et si possible l’amplifie. Pour cela, nous savons qu’il y a une fonction “marketing” à créer car, même si les actions à conduire sont bien cernées, il manque aux membres du conseil d'administration le temps nécessaire qu'il serait souhaitable d'accorder à cette fonction. Dans ce domaine, le conseil d'administration a ouvert la possibilité d'initier cette démarche en proposant à un stagiaire marketing/communication d'apporter sa contribution. Avis aux candidats motivés par le digital marketing...
  • Ensuite, ceux qui fréquentent le Club depuis plusieurs années savent sans doute que l’association qui porte le Club est née en 1997. Le Club fêtera donc ses 20 ans. Happy birthday !
    C’est sans doute l’occasion d’organiser un événement inhabituel pour marquer ce passage. Nous avons évoqué avec le conseil d'administration l’organisation d’une “conférence” à laquelle pourrait participer environ 100 personnes, à laquelle serait invité notre président d'honneur (Michel VOLLE, fondateur du Club), ainsi que des intervenants enclins à aborder les questions liées à la transformation numérique (sujet commun à la plupart de nos rencontres), avec l'idée que cette combinaison de personnalités, grâce aux échanges et exposés, permette de faire émerger, sinon des idées nouvelles, du moins une conscience mieux partagée de toutes les questions sous-jacentes à cette transformation majeure qui touche la société tout entière.
  • Enfin, mon troisième voeux concerne le rôle que chacun d’entre nous peut jouer en dehors du Club, notamment s’agissant des enjeux sociaux liés à cette transformation du monde.
    Illustration responsabilité sociale

    Pour une évolution responsable de la société

    Peut-on en effet rester insensible à la lecture d'articles comme celui paru ce lundi dans le journal (Les Echos du 16/01/2017 - article) : 8 personnes pèsent financièrement autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale (3,6 Mds de personnes) ?
    Que penser de la posture de l'autruche comme réponse aux questions posées par des sujets comme la robotisation ou la montée en puissance de l'intelligence artificielle dont l'impact sur le marché de l'emploi s'annonce considérable ?
    Plus que jamais, par notre capacité à analyser les impacts potentiels des projets dans lesquels nous sommes partie prenante, par notre capacité à donner les bonnes informations aux décideurs, nous avons le pouvoir de contribuer au meilleur usage des technologies qui émergent presque chaque jour, en prenant en compte cette dimension sociale.

Je (re)lisais il y a quelques jours un livre qui s'intitule "Le petit traité des grandes vertus", écrit par le philosophe André COMTE-SPONVILLE, où il explique assez bien qu’il y a une contradiction entre la solidarité intrinsèque qui lie tous les habitants de la planète et la concurrence qui s’exerce sur le plan économique. Notre conscience doit nous amener à fixer des limites dans les actions que nous menons. Nous devons savoir jusqu'à quel point nous sommes au service des gains de performance, au service de la compétition et jusqu'où aller pour ne pas empiéter sur la nécessaire solidarité vis-à-vis de l'autre car que nous le voulions ou non, nos destins sont liés...

En vous souhaitant une excellente année 2017,

Amicalement,

Jean-Yves LIGNIER

Président du Club des maîtres d'ouvrage des systèmes d'information

 

Print Friendly, PDF & Email

No comments

You must be logged in to post a comment.